Le feuilleton de l'été - Épisode second

Publié le par docteurvander

Épisode second: Vous suiciderez? Je suis sidéré!

 

C’est avec plaisir que je vais vous narrer les exploits de Michel, petit ver parasite répondant au doux nom de Spinochordodes tellinii. Du coté des mammifères, il n’y a plus beaucoup d’espèces à découvrir…et puis de toute façon, il n’y aura bientôt plus rien à découvrir. Par contre, bonne nouvelle : les invertébrés, les champignons et les virus entre autres, sont encore très peu connus et il reste de grandes découvertes à faire ! Ca fait maintenant quatre ans que le CNRS de Montpellier s’intéresse pas mal à Michel. Et puis il y a deux mois, il est revenu sur le devant de la scène avec de nouvelles découvertes à son sujet… La saga Michel continue… Ecoutez un peu...

 

Lecteurs assidus que vous êtes, vous avez dévoré le premier épisode et avez appris que les parasites vivent et se reproduisent grâce à un cycle de vie qu’ils effectuent à bord d’un ou plusieurs hôtes. Petit, Michel effectue son stade larvaire chez les arthropodes comme les grillons ou les sauterelles et passe sa vie d’adulte en milieu aquatique. La difficulté vous l’aurez compris est de pouvoir rejoindre un milieu aquatique quand on est un petit ver, blotti dans un recoin de sauterelle. Surtout qu’à l’âge adulte, la bête atteint une taille importante par rapport à son hôte (cf photo ci dessous) et il devient vite urgent de pouvoir se dégourdir les jambes, enfin les… rien, dans le ruisseau le plus proche ! Mais comment faire ? Et bien c’est simple, il suffit de le demander gentiment.

Michel : « Chère sauterelle, auriez vous l’amabilité d’aller vous jeter la tête la première dans le plan d’eau le plus proche et y perdre la vie afin que je puisse savourez pleinement ma vie d’adulte en mangeant des pépitos devant la télé, s’il vous plait. »
La sauterelle : « Mais très certainement cher invité, j’y cours enfin… j’y saute ! »

 

Et voilà. Bon ok, le passage où Michel évoque les pépitos est encore à vérifier mais le reste se passe exactement comme ça. Vous l’aurez compris, ce petit ver, dénué de cervelle arrive à prendre littéralement possession du corps de son hôte et parvient à lui dicter précisément sa conduite, à savoir : aller se suicider! Plus sérieusement, c’est grâce à la diffusion de protéines très particulières, qui miment celles de l’organisme de la sauterelle que le parasite modifie son comportement. Ces protéines agissent alors sur le système nerveux central de l’animal, sur son rythme circadien (changement de comportement entre le jour et la nuit des individus), sur sa géotaxie (comportement par rapport au sol)… et tout cela de façon anticonstitutionnelle… pardon j’étais lancé avec tous ces mots savants, je m’emballe. Bref, tout ça pour dire que Michel a réussi à parler un langage dont les mots sont des protéines, et qui permet d’ordonner très clairement ce qu’il veut faire à son hôte. Ces protéines, injectées dans un autre organisme déclenchent chez lui le même comportement suicidaire. Cela prouve bien que même le plus petit organisme peut réussir des prouesses que les plus grands laboratoires pharmaceutiques ne pensaient même pas possible !
Mais je vous sens un peu dubitatif… Ok, Michel est très très fort mais… ce n’est qu’un ver, merde ! A peine tombé dans l’eau, la sauterelle se débat et constitue une proie de premier choix pour toute la faune du ruisseau qui scrute la surface de l’eau à longueur de journée (enfin sauf pendant le mondial, normal). Surtout qu’il doit se dépêcher de s’extirper de sa sauterelle… et c’est pas évident, ça ; même pour Michel ! Alors, hop, la première grenouille qui passe par là ne vas pas louper cette occaz et va s’enfourner la sauterelle dans le gosier… Glups, plus de Michel ? Terminé ? Hé hé hé… ce serait mal connaître notre héros! La suite au prochain épisode…

 

Publié dans Sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tibo 04/07/2006 22:26

Il est fort quand même ce Michel! Moi qui le prenais pour un branleur avec ses pépitos, la

doc v 15/06/2006 18:37

Halalaaa... mais non c'est pas le même Michel! Michel appartient à la même classe que les colombs des côlons: les nématodes. Mais les nématodes sont partout! Ceci dit, si Michel sentait le caca, ca pourrait justifier le fait qu'il veuille rejoindre un plan d'eau rapidement...

anti-michel 15/06/2006 17:51

Attends, mais...c'est toujours le même Michel la? Tu crois que le sauterelle, elle aurait bien voulu manger un Michel qui a deja visité 12 côlons et qui de ce fait sent relativement fort le caca?

Chewy 14/06/2006 22:54

ça me rappelle étrangement un épisode de X-Files... non Mulder n'a pas sauté dans la rivière du coin pour aider Michel à sortir de lui et il ne s'est pas fait avaler par une grenouille du gouvernement... quoique tout ça aurait pu arriver dans la dernière saison!!!Moi je dis que Michel il va survivre dans le corps de Germaine la gentille grenouille!!!