LOST, les disparus de la réalité!

Publié le par Antoine V

    Hier je me suis enchaîné les quatres derniers episodes de la saison 1de la série LOST. Bon je suis un peu à la traine puisque tout le monde a regardé ça cet été mais il n'est jamais trop tard... Si j'étais scotché devant mon écran c'est parce que le scénario est bien ficelé, c'est même une sorte de prouesse. On apprend à peu prés au milieu de la saison qu'il y a une trappe mystérieuse planquée dans la forêt et en gros on attend pendant une grosse dizaine d'épisodes que les mecs ouvrent cette putain de trappe! On regarde, on attend, on fait des hypothèses, on suspecte... C'est super long mais on s'emmerde jamais. Une prouesse vous dis-je! Bref, au fil des episodes on apprend surtout beaucoup de choses sur les personnages et petit à petit on arrive à les saisir. C'est ainsi que vers la toute fin, on aura compris que les quasi-personnages principaux sont Jack et Lock et qu'ils sont repsectivement  "l'homme de sciences" et  "l'homme de foi"... Les grandes questions de cette série sont donc: Qui de Jack ou Lock gagnera la finale? Sciences ou croyances? Rêve ou réalité? Ketchup ou mayo?... Pour la dernière je suis moins sûr quand même... Pour en revenir à ce duo on ne peut pas dire que ce soit franchement révolutionnaire. Pour croire à l'incroyable il faut forcément que Scully rapelle à Mulder que les extra-terrestres n'existent pas, ce qui permet dans le plan qui suit de croire à un chewing gum à tentacules venu de l'espace. La recette vous l'aurez compris c'est celle de l'Auguste et  du Clown blanc et on ne change pas une recette qui marche.

    Dans un autre genre on pouvait lire ce mois-ci sur la couverture de Sciences et Vie:  "L'evolution a-t-elle un sens?", une façon plus élégante de dire "Pour ou contre le créationnisme?". Le créationnisme c'est une sorte de contre théorie du darwinisme, une théorie de l'évolution basée du les récits de la bible (en gros). Encore assez répendue au début du XXe siècle, cette théorie s'est effacée face à l'evidence que représentait la théorie de l'evolution de Darwin et disparaissait à mesure que les croyances religieuses primaires s'estompaient. Seulement voilà, vous n'êtes pas sans savoir que la politique du président des États-unis est essentiellement basée sur une vision manichéenne du monde, les bons contre les méchants, Dieu contre... "tout le reste". C'est idées ce ne sont pas uniquement celles d'un seul homme mais ce sont aussi celles d'un certain nombre d'américains, finalement assez proches du fanatisme. C'est pourquoi on peut voir revenir aujourd'hui cette doctrine créationniste de l'évolution aux States. Les hypothèses avancées par certains scientifiques qui la soutiennent sont un peu plus subtiles qu'à la fin du XIXe siècle où l'on considerait tout simplement que " Les dinosaures, fossiles, hommes préhistoriques, etc., n’auraient ─ selon cette thèse ─ pas réellement existé mais seraient des artefacts disposés par Dieu pour troubler l’homme dans le jugement de son histoire, afin qu’il ne puisse pas prouver l’existence de Dieu de manière scientifique". Aujourd'hui ils préfèrent parler d' "évolution orientée", une théorie fondée sur des arguments qui ne résistent pas longtemps à la version Drawiniste de l'évolution. Alors même si le créationnisme essai de prendre des allures scientifiques, le moteur reste le même qu'au XIXe siècle: Dieu!

    Avec un peu de bon sens on voit trés clairement que ce discours relève de ce qu'on pourrait appeler  l'Obscurantisme. Vous allez me dire, c'est tellement évident que c'est juste une anecdote, le délire de deux ou trois scientifiques en mal de popularité! Malheureusement non puisqu'en 2004 aux États-unis "des problèmes ont été signalés dans l'enseignement de la théorie de l'évolution dans 24 États"  et "des lois anti-évolutions ont été présentées dans cinq États, mais aucune n'a été adoptée" (déclarations à l'AFP d'Eugenie Scott, directrice du Centre californien pour l'éducation scientifique). D'autre part, l'institut de recherche Pew, aux États-Unis, a réalisé en juillet 2005 un sondage montrant que 64 % des américains sont favorables à l'enseignement du créationnisme ou du "Dessein intelligent" en plus de la théorie de l'évolution et 38 % veulent qu'on n'enseigne pas la théorie de l'évolution dans les écoles publiques. Bon, dans la pratique aucune école publique n'enseigne la théorie créationniste mais en continuant sur cette voie on ne sait jamais... Et puis les écoles privées catholiques, totalement libres, ne s'en privent certainement pas...

    Tout ça pour dire que même si on a tous envie de rêver, qu'on aime croire à des scénarios impossible de force supérieure qui controlerai tout, que certains sont passionnés par le paranormal ou la Science-fiction, lorsque l'on parle de (vraies) Sciences il vaut mieux éteindre la télé et se la jouer Clown blanc.

Publié dans Sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tibo 30/12/2005 23:05

Bonne année, bonne santé, bon stage, bon tout.

joël 24/12/2005 14:20

Noyeux.



John Locke 22/12/2005 12:18

Je ne connais pas ce monsieur Darwin et je trouve vos critiques contre Georges W. Bush infondées.
Monsieur, je ne vous salue pas.

Chewy 21/12/2005 11:37

Ouah... y a du boulot là!!! Bravo pour cet article vraiment excellent.
Michel, je te salue bien bas!!!